...

La révolution du monde, tout vidéo !

1) Le monde du contenu vidéo bouge, et il bouge vite.

 

Les normes de production et de distribution de contenus vidéos sont redéfinies et remises en question en permanence.

Tout ces changements sont notamment induits par le fait, que c’est un marché extrêmement dynamique. Il y à toujours plus d’offre et toujours plus de demande sur le marché du contenu vidéo.

 

Pour donner un ordre de grandeur, j’ai compilé dans mes recherches que près de 70% du traffic internet était aujourd’hui effectué sur de la vidéo.

Ne pas faire de vidéo, c’est donc s’adresser à 30% du temps d’attention global des Français. C’est peu.

La vidéo nous divertit, nous aide à apprendre, à comprendre, nous apporte des moments de partage, comme des moments d’introspection.

On est aujourd’hui en mesure de devenir un expert de centaines voir de milliers de domaines grâce à la vidéo…

 

Bref, le contenu audiovisuel prend une place de plus en plus importante dans le quotidien des gens, avec toutes les conséquences que ces chambardements ont. A la fois pour ceux dont le métier est de faire de la vidéo. Les professionnels du secteur. Qui doivent s’adapter en permanence.

Mais aussi pour tout ceux qui doivent communiquer et toucher des gens, pour exercer correctement leur cause première : les entreprises, les institutions, les pouvoirs publics, les associations etc.. Qui ont plutôt intérêt à bien savoir s’entourer, de ceux qui lisent ces chamboulements avec clairvoyance.

Tout le monde est concernés par ce changement de paradigme. Et ceux qui ne s’y adapterons pas, finirons par être déclassés. Une conséquence naturelle de leurs incapacité à aborder ce challenge, que leur pose ce nouveau monde.

 

2) S’adapter aux nouvelles normes du contenus vidéo.

Je pense que vous m’accorderez que le contexte de production et de distribution n’a jamais été aussi complexe :

Télévision, Twitch, Youtube, TikTok, Instagram, Snapchat, Linkedin, Kick, Netflix, Disney, Prime, et que sais-je encore. Les canaux de distributions sont toujours plus nombreux.

Documentaires, fictions, décryptages face caméra, Contenus de snacking, formats 9/16 ou 16/9ème, motion design etc, etc, etc…les formats sont tellement nombreux, qu’on a presque l’impression que le mot vidéo ne veut plus rien dire de concret.

 

Et je ne vous liste pas ici tous les univers de contenus qui sont traités sur internet. Je pense qu’il n’y à pas un sujet d’activité humaine qui n’ai pas aujourd’hui son lot de créateurs de contenus, ou de formats qui le taitent en long en large, et en travers.

 

Et puis évidemment, tenter de comprendre le nouveau monde de l’audiovisuel, c’est aussi savoir tous les objectifs que peuvent servir une bonne stratégie vidéo :

Divertir, attrister, chambouler, transporter, faire rêver, éduquer, enseigner, convaincre, embarquer, transformer …

C’est un outil, et un outil puissant. Qui à le pouvoir de marquer à jamais, les esprits, et les coeurs, et de créer de véritables phénomènes de culture, qui marquent les gens à jamais.

 

On a tous en tête des programmes qui nous ont fait rire. Des fictions qui nous on fait pleurer. On a tous des créateurs qui nous ont appris des choses, ou des pubs qui nous ont convaincues.

Bref, tout ça pour dire qu’aujourd’hui, ce nouveau monde présente à la fois une complexité très forte, mais également une belle dose d’opportunités.

3) Les opportunités naissante grâce aux nouvelles normes du contenu vidéo.

 

Il est clair qu’il est aujourd’hui complexe de s’y retrouver dans le tableau que je viens de vous dépeindre.

En revanche, il est également important de comprendre que ces changements profonds, présentent des opportunités sans communes mesure.

Déjà, sur la distribution. On peut aujourd’hui gratuitement, et sans latence, toucher une audience de plusieurs millions de personnes dans le monde entier.

Sur la fabrication ensuite : on peut atteindre ce succès mondial avec des vidéo tournées à L’Iphone.

C’est ce que semble avoir amené au monde de la vidéo, l’avènement des algorithmes de média distribution comme Instagram ou TikTok.

Est-ce à dire qu’on est capables d’atteindre tous les objectifs que je listait tout à l’heure avec des contenus d’1 minute, tournés à l’Iphone au milieu d’un Océan de scrolling. Je ne crois pas.

Mais il est certain, que ce nouveau monde, de décentralisation, de fluidité, de facilité de production et de distribution amène de belles opportunités à celui qui le comprend.

 

4) Pourquoi lancer cet espace de réflexion sur la vidéo, et qu’allez vous y trouver ?

 

C’est donc pour tenter cette quête, d’y voir le plus clair possible que j’ai décidé de lancer ces espaces de réflexion. Que vont devenir mon blog et ma chaine Youtube.

Car je suis quelqu’un de pragmatique.

Si je veux apprendre les échecs, il y à fort à penser que le meilleur moyen d’y arriver, soit d’étudier les parties de Kasparov, ou de Magnus Carlsen.

Pour comprendre les recettes de succès des contenus vidéos, quoi de plus naturel donc, que d’étudier les formats et les créateurs, qui obtiennent les meilleurs résultats. Les oeuvres, qui embarquent le plus de monde. Les formats audiovisuels qui cartonnent le plus.

Dans cet espace vous trouverez donc :

-Des billets d’analyses sur les créateurs, ou sur les formats sui cartonnent

-Des réflexions sur les stratégies de distributions les plus impactantes, pour être certain de maximiser les résultats de diffusion en organique

-Mes analyses sur quel formats / pour servir quel objectifs

-Les bonnes pratiques de fabrications pour s’assurer d’une cohérence audience / canal de diffusion / budget / style de réalisation / matériel / RH / résultats potentiels.

 

 

Bref, je m’efforcerais de mettre à votre disposition un maximum de billes, pour vous donner des idées et de l’inspiration, et je l’espère aussi, l’envie de travailler avec Oopercast et mes équipes, pour définir les bons contenus pour vous, et surtout, surtout, votre audience.

 

Gabriel

 

Seraphinite AcceleratorOptimized by Seraphinite Accelerator
Turns on site high speed to be attractive for people and search engines.